A la Une, Tous les articles.

Une délégation d’élus locaux de Saint-Brieuc Armor Agglomération à Bruxelles

Saint-Brieuc Armor Agglomération structure depuis plusieurs mois sa politique européenne avec deux objectifs principaux : la mobilisation des fonds européens en faveur des acteurs du territoire et l’ouverture à l’Union européenne, notamment pour la jeunesse. Ainsi, en 2022, l’agglomération a proposé à chaque commune de désigner un « référent Europe » afin de créer un maillage territorial dans les Conseils municipaux.

Cette démarche s’inscrit dans les orientations du Projet de territoire, réactualisé récemment et partagé au delà des sensibilités afin de donner toute sa place à l’agglomération briochine dans le paysage local, régional et européen.

Pour permettre aux élus de mieux appréhender le fonctionnement des institutions européennes et des priorités politiques des 27, Thibaut Guignard, Vice-président en charge des affaires européennes leur a proposé un déplacement de deux jours à Bruxelles.

Au programme : rencontre avec les Députés au Parlement européen Pierre Karleskind (Renaissance / Président de la Commission Pêche) et Nora Mebarek (Parti Socialiste / Vice-présidente de la Commission du développement régional), découverte du Parlement européen et du Comité européen des régions (assemblée d’élus locaux donnant un avis sur les textes soumis au Parlement), visite de la Maison de l’histoire européenne et séance de travail à la Maison de la Bretagne.

Les élus ont également rencontré Mathieu Briens, Chef de Cabinet adjoint du Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Mathieu Briens, originaire de Saint-Julien, leur a présenté la politique étrangère de l’UE et la stratégie pour l’Ukraine.

Un Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre en 2023.

Ce vendredi, la Belle du Lié, association plœucoise de valorisation de la pomme de terre, tenait son Assemblée Générale annuelle avec un retour sur la fête de septembre. En accord avec la Mairie, l’association portera le Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre (CEVAP). 

« Sans doute la plus belle édition »  

L’Assemblée Générale a commencé par un bilan de la Pomme de Terre en Fête, grand événement plœucois célébrant le tubercule et qui a réuni plus de 35.000 visiteurs en septembre dernier. “Plus de 600 bénévoles se sont mobilisés pour cette fête et ont contribué à en faire un véritable succès.”, se réjouit Carole Hicquel, coprésidente de l’association. « Malgré l’interruption liée à la crise sanitaire, c’est sans doute la plus belle édition depuis 1999 ».

Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre. 

Le portage du Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre sera assuré à partir du 1er janvier prochain par La Belle du Lié. “Forte de son expérience et de sa notoriété, la Belle du Lié est une structure crédible qui pourra diversifier les financements publics et privés » selon le Maire Thibaut Guignard. La Mairie sera, évidemment, toujours à ses côtés pour garantir les engagements financiers et apporter un appui administratif et financier ».  

Le projet « ficelé ».

Dix-huit mois seulement après le lancement de l’idée, le projet est en effet « presque ficelé »  selon Pascal Allo : « Nous y trouverons une galerie d’exposition, des lieux pédagogiques, un parcours de découverte autour de la Pomme de Terre, le conservatoire et ses 200 variétés… L’objectif est de valoriser toutes les Pommes de Terre, pas seulement celles de Plœuc-L’Hermitage et de redonner ses lettres de noblesse à un produit incontournable de notre alimentation et de notre culture culinaire ». Reste désormais à « consolider le plan de financement pour une période test de trois ans dans les locaux provisoires de l’ancien magasin Maxishop ». Et à trouver un nom à ce lieu de valorisation. Un appel à idées est lancé. 

Le Bureau de l’Association de la Belle du Lié et les représentants de la municipalité à l’issue de l’assemblée générale dans les locaux provisoires du CEVAP. 

Agenda rural : Thibaut Guignard missionné.

L’agenda rural est la feuille de route du Gouvernement en faveur des territoires ruraux. Numérique, santé, culture, éducation, commerces et services, emploi et activité économique, écologie, déplacement… La première version, comptant près de 200 mesures, a été adoptée en 2019 et fait actuellement l’objet d’une évaluation. Dans le cadre de la préparation de l’Agenda rural II pour les trois prochaines années, Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-L’Hermitage s’est vu confier une mission par Dominique Faure, Secrétaire d’Etat chargée de la ruralité. Celui qui vient d’être élu Président de la fédération européenne des territoires ruraux, animera le groupe de travail « Europe et Territoires » afin de proposer des mesures pour permettre aux campagnes de bénéficier davantage des dispositifs de l’Union européenne. 

Photo : Dominique Faure et Thibaut Guignard

Thibaut Guignard élu à la tête des territoires ruraux européens.

Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-l’Hermitage, a été élu Président de la fédération européenne des territoires ruraux. ELARD (European Leader Association for Rural Development) regroupe 29 réseaux nationaux (dont ceux de pays candidats à l’entrée dans l’Union) et représente 2 600 territoires ruraux engagés dans le programme Leader. 

L’élection a eu lieu à Lednice au sud-est de la République tchèque. Il succède à la suédoise, Marion Eckardt. 

Thibaut Guignard est, depuis 2015, Président de Leader France, la fédération française. Également, Président de la Commission Europe de l’Association des Maires de France, l’élu de 41 ans a fait de sa spécialité la place du développement rural dans les politiques européennes. On se souvient que Plœuc-L’Hermitage avait accueilli en mars dernier le principal événement de la Présidence française de l’Union Européenne sur les questions de ruralités avec 330 participants, 21 pays membres et trois gouvernements nationaux représentés.  

« L’enjeux est double : s’assurer que les spécificités des territoires ruraux soient prises en compte dans les politiques européennes et permettre aux territoires d’avoir accès à leur part d’Europe. Accès aux opportunités financières, bien sûr, mais aussi aux programmes de coopération, aux dispositifs pour les jeunes comme le Corps Européen de Solidarité, ERASMUS +… » explique Thibaut Guignard.

Photo : Thibaut Guignard avec la suédoise, Marion Eckardt à qui il succède. 

70 invités européens pour La Pomme de Terre en Fête

A l’occasion de la Pomme de Terre en Fête, la commune de Plœuc-L’Hermitage et La Belle du Lié réunissent leurs partenaires européens de Roumanie, Pologne et République Tchèque dans le cadre de trois programmes de coopération. 70 personnes sont arrivées dès ce mardi.

Trois programmes

La délégation accueillie à Plœuc-L’Hermitage du 6 au 13 septembre rassemblera les partenaires de trois projets européens. « Durant la semaine, chaque projet disposera de son propre programme thématique. Samedi et dimanche, tout le monde se retrouvera à La Pomme de Terre en Fête », explique le Maire, Thibaut Guignard.

Erasmus + Solidarités

Une délégation du projet Solidarités « Nos Seniors Connectés », financé par le programme ERASMUS+ travaillera à faciliter l’accès des seniors au numérique. Ce programme piloté par Plœuc-L’Hermitage mais aussi Plédran pour la France, réuni des partenaires roumains d’Avrig, tchèques de Népomuk et polonais de Bartoszyce.

Erasmus + Pompiers

Le projet « Formation et Recrutement des Pompiers en Zones Rurales » est également financé par le programme ERASMUS+. Les participants aborderont le sujet complexe du recrutement et de la formation. Les partenaires sont roumains de Alba Iulia et polonais de Bartoszyce.  

Programme LEADER

Des délégations seront également accueillies dans le cadre du projet de coopération mené par l’association La Belle du Lié. Financé par le programme européen LEADER, ce projet permettra aux participants roumains, de Porumbacu de Sus et polonais d’Ostroda d’échanger sur la structuration de la filière de la pomme de terre.

Chanteurs, danseurs et cuisiniers

Deux groupes se présenteront pendant la fête. « La Pomme de Terre en Fête est un moment de découverte, de notre propre terroir, mais également de celui des territoires partenaires », considère Pascal Allo, co-président de l’Association de la Belle du Lié. Le Groupe de danse folklorique Purtata Avriguli, composé d’une dizaine de jeunes danseurs et originaire d’Avrig, en Roumanie proposera des danses traditionnelles roumaines. Le Groupe polonais Wysoczanki, composé de six chanteuses, présentera des chants traditionnels polonais. Les élèves en restauration du lycée professionnel d’Ostroda en Pologne réaliseront des démonstrations et dégustations culinaires.

Accueil officiel

Mardi soir a eu lieu l’accueil officiel en Mairie de Plœuc-l’Hermitage en présence du Député Marc Le Fur, de la Conseillère départementale, Nadine Lechelard et de nombreux élus du territoire. La soirée s’est poursuivie par un diner 100% Pommes de Terre animé par Jean-François Hervé et Serge Robin des Ménéttous accompagnés de Pierrick Boscher à l’accordéon.

Sur la photo : 70 invités européens sont arrivés mardi à Ploeuc-l’Hermitage

Lancement de Tartout Go le nouveau service de location de voitures électriques

Projet innovant que celui de Tartout Go ! Depuis cette semaine, la commune de Plœuc-L’Hermitage propose aux habitants un service de location de véhicules électriques. Explications sur ce nouveau service déjà très attendu par la population locale.

Une solution de mobilité en milieu rural

« Il s’agit là d’une nouvelle solution de mobilité en milieu rural » se réjouit Thibaut Guignard, Maire de la commune. « Éviter l’achat d’un 2ème véhicule dans une famille, dépanner les automobilistes dont le véhicule est immobilisé, offrir une solution de déplacement aux camping-caristes stationnant dans la commune, inciter au covoiturage, etc. Les avantages sont nombreux ». Car en tout, trois véhicules sont disponibles à la location : deux à Plœuc-sur-Lié et un à L’Hermitage Lorge. À Plœuc-sur-Lié, la borne de réservation est située dans la rue Sainte-Marguerite, à proximité de La Poste. À L’Hermitage Lorge, la borne est située à proximité de la mairie annexe, au Paly. Vitabella, Rosanna et Cerisa : ce sont les noms des 3 véhicules électriques disponibles en autopartage, des noms de variétés de pommes de terre.

Des réservations en ligne

Pour réserver l’un de ces véhicules, il suffit de s’inscrire sur la plateforme en ligne https://clem.mobi/ puis d’effectuer sa réservation. « Les frais d’inscriptions s’élèvent à 10 euros par an, puis les frais de réservation sont fixés à 1 euro/heure. Il s’agit là d’un tarif très avantageux » explique Thibaut Guignard. Le service est ouvert de 6 heures à minuit, 7 jours sur 7. Les usagers peuvent récupérer les clés du véhicule via les bornes de retrait, à l’aide du code reçu lors de la réservation. Les premières démarches peuvent se faire avec l’aide d’un des agents d’accueil de la mairie ou de la mairie annexe.

Un budget de ??

Les trois voitures, aux couleurs de la commune, sont facilement reconnaissables. Dessus également, les logos des financeurs. « Ce projet a été financé à hauteur de 71 926 euros par l’État, de 15 809 euros par la Région, de 29 902 euros par le Département et 35 673 euros par l’Union Européenne, via le programme Leader » rappelle Thibaut Guignard. Au fait, pourquoi Tartout Go ? « Tartout signifie « ensemble » en gallo. Et Go, « aller » en anglais » conclut le Maire de Plœuc-L’Hermitage.

Photo légende : Le Maire, les élus et les agents municipaux devant Tartout go, le nouveau service d’autopartage

Les championnats de France de VTT de retour à Plœuc-l’Hermitage !

En accueillant les Championnats de France VTT du 30 juin au 3 juillet 2022, Plœuc-L’Hermitage sera cet été l’ambassadeur des Sports Natures au sein des Côtes d’Armor. Sous l’œil des caméras de France Télévision, c’est à la Côte des Halles que s’ouvriront les compétitions le jeudi 30 juin prochain. Avec 1200 pilotes engagés dans les différentes compétitions, c’est un véritable évènement d’envergure qui attend le public durant ces 4 jours. Mélange de sport et de spectacle, le programme s’annonce sportif !

Jeudi 30 juin : ce sera le top départ de ces 4 jours de Championnats avec les entrainements (XCC et XCO) qui débuteront dès 8h à la Côte des Halles. Ensuite, le coup d’envoi des compétitions sera donné à 14h30.

Vendredi 1er juillet : une belle journée attend le public avec des compétitions (XCO, Trial) dès 9h à la Côte des Halles. Puis à partir de 15h, direction le centre-bourg avec les entrainements de XCE. Cette discipline, très spectaculaire, promet un vrai spectacle avec les différents obstacles placés dans les rues de Plœuc-sur-Lié. Une fois les compétitions terminées, place à la fête avec un concert du groupe « The Light Side Band » et de la restauration proposée sur la place Louis Morel par l’association organisatrice Armor Évènements.

Samedi 2 juillet : début des compétitions à 8h30 (Trial, XCO). À noter que ce jour-là, à 14h45 et 16h30 auront lieu les finales élites de Trial, cette discipline impressionnante où les athlètes doivent franchir différents obstacles. Toute la journée, le public pourra se restaurer sur place et profiter des différentes animations (Draisiennes, structure gonflable pour enfant, séances de dédicaces, etc…). Le samedi et le dimanche, un marché artisanal sera installé à l’entrée du site, au cœur des compétitions. Composés d’une dizaine d’artisans locaux, ce petit marché permettra aux spectateurs de découvrir des produits bretons : miel, poiré, gâteaux, caramel au beurre salé, cosmétiques, etc… Une grande soirée moules-frites, animée par le groupe Victor and the Milkshakers, clôturera la journée, sous le chapiteau installé à la Côte des Halles.

Dimanche 3 juillet : Dernière journée de compétition et pas des moindres avec des compétitions Trial de 8h à 18h ! Et également des compétitions XCO dès 9h, avec les finales Hommes et Femmes prévues à 13h et 15h. Le public pourra toujours profiter des animations, du marché artisanal et de la restauration.

Le Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre se précise.

Le projet de Centre Européen de Valorisation de la Pomme de Terre à Plœuc-L’Hermitage se dessine. Après un séjour d’étude la semaine passée, un comité de pilotage s’est réuni lundi. Une étude de préfiguration pour préciser le projet est lancée. 

Étude de préfiguration en cours. 

« L’idée a germé il y a seulement un an mais beaucoup de choses ont déjà été faites » a rappelé en introduction Margot Visdeloup, chargée de projet :  comme la cartographie de ce qui existe déjà (musées, conservatoires …), la mise en place d’un Comité de pilotage, des échanges avec les acteurs de la filière, des rencontres au salon de l’agriculture, la recherche des premiers financements, … En ce mois de juin, une étude de préfiguration va être lancée « L’objectif est de préciser le projet et les objectifs, de stabiliser les fondamentaux et les valeurs, de réfléchir au portage juridique, aux financements … » a expliqué Émilie Blanckaert, consultante, qui va réaliser ce travail. L’étude d’un montant de 38 000 € sera cofinancée à 50% par la Banque des Territoires dans le cadre du dispositif « Petites Villes de Demain » dont Plœuc-L’Hermitage est lauréate. 

La réalité d’une filière. 

Comme l’a rappelé Éric Fallou, producteur dans l’Eure et Président de la Fédération nationale des producteurs de plants de pommes de terre (FN3PT) « il faudra présenter la réalité de la filière et de l’agriculture d’aujourd’hui et pas seulement l’histoire et les traditions ». Orientation partagée par Thibaut Guignard, le Maire « Nous ne souhaitons pas faire un musée de la pomme de terre mais un lieu qui valorise le tubercule sous toutes ses formes et qui présente les modes de productions actuels et la réalité d’une filière économique importante en France et en Europe ». 

Que pourrait-on y trouver ?

« Le projet se précise et nous pourrions y trouver le conservatoire des variétés de pommes de terre, un parcours ludique autour du tubercule et de sa production, une galerie d’art, une cuisine pédagogique, un parcours extérieur … » expliquent Carole Hicquel et Pascal Allo, co-présidents de La Belle du Lié. Prochaine étape : La Pomme de Terre en Fête en septembre 2022. « Nous espérons pouvoir lancer officiellement le projet à cette occasion »

Dans quel lieu ?

Au cœur de la réflexion pour un tel équipement se trouve, évidement, la question du lieu. « Si pour connaître les besoins il faut d’abord préciser le concept, la question du lieu ne doit pas être retardée car nous savons que les questions foncières et immobilières sont des sujets au long court » a précisé le Maire, Thibaut Guignard. Le centre pourrait voir le jour dans un lieu provisoire en attendant la construction d’un bâtiment dédié.  

Une semaine d’étude. 

La semaine dernière, une délégation du Comité de pilotage s’est rendue dans différents lieux de valorisation de produits locaux : Maison du Comté à Poligny, Maison du Charolais à Charolles, Université des Senteurs et des Saveurs à Forcalquier. L’objectif de ces visites était de s’inspirer du contenu mais aussi des modes de fonctionnement, structures juridiques, modèles économiques, … « Des retours d’expériences passionnants pour s’inspirer des réussites mais aussi connaître les difficultés rencontrées et les points de vigilance » commente Thibaut Guignard.   

Photo : Pascal Allo et Catherine Bréhault de La Belle du Lié, Robert Gernaud, photographe, Thibaut Guignard, Maire et Margot Visdeloup, chargée de projet ont visité la semaine dernière plusieurs lieux de valorisation de produits locaux en France. Ici avec Jacques Bardouin, créateur de l’Université Européenne des Senteurs et des Saveurs à Forcalquier (Alpes de Haute Provence). 

Inauguration de la place Joseph Morin

Samedi, c’est sous la chaleur qu’a eu lieu l’inauguration de la place Joseph Morin, au Paly à L’Hermitage Lorge, en présence des élus et de la famille de de celui qui fût Maire pendant 20 ans. « Nous avons souhaité nommé la place, située devant la mairie annexe, du nom de l’ancien Maire de L’Hermitage Lorge qui a apporté beaucoup à notre commune » a expliqué Thierry Gouyette, Maire délégué de L’Hermitage Lorge. « Élu en 1945, juste après la Seconde Guerre Mondiale, puis réélu en 1947, 1953 et 1959, il a su améliorer le quotidien des habitants ». Parmi les travaux effectués durant ses mandats, on peut souligner l’adduction de l’eau dans la commune, l’une des premières du Département, la mise en place de l’éclairage public, les travaux dans l’école publique des filles au Pont de la Planche, la construction de chemins ruraux ou bien encore la construction de la mairie et de la Poste, inaugurées en 1964. Né à Allineuc en 1897, Joseph Morin s’est installé à L’Hermitage Lorge, sur une exploitation agricole, avec sa femme Marie Joly. De leur union sont nées 5 filles : Elise, Suzanne, Madeleine, Raymonde et Hélène. Joseph Morin est décédé en 1967. Samedi, une quarantaine de descendants de quatre générations se sont retrouvés au Paly dont Hélène, sa dernière fille et Marine Le Maître, arrière-petite fille et Conseillère municipale de Plœuc-l’Hermitage. « Vous, sa famille, pouvez être fière de ce que Joseph Morin a réalisé. En installant la mairie et la Poste au Paly, il a permis de développer une nouvelle centralité autour de la Gare. Aujourd’hui, le Paly continue de se développer avec la construction d’une nouvelle école, un city-stade, un nouveau lotissement. Joseph Morin a posé les premières pierres du L’Hermitage Lorge que nous connaissons aujourd’hui » a déclaré, reconnaissant, Thibaut Guignard, Maire. 

Légende photo :  L’inauguration de la place Joseph Morin a eu lieu samedi en présence des élus et de la famille de l’ancien Maire.

Thibaut Guignard accueille Olha Stefanychyna, Vice-première ministre ukrainienne.

Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-L’Hermitage et Président de la Commission Europe de l’Association des Maires de France (AMF) a accueilli mercredi Olha Stefanychyna, Vice-première ministre ukrainienne en charge de l’intégration européenne. A l’occasion de sa visite à Paris, Olha Stefanychyna a notamment visité l’entrepôt de la Protection Civile à la gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges. Un entrepôt pour la centralisation des dons destinés à l’Ukraine arrivant de toute la France. Thibaut Guignard, qui représentait le Président de l’AMF, David Lisnard, a insisté sur « la force et l’efficacité du partenariat entre les Maires de France et la Protection Civile qui permet d’acheminer des livraisons parfaitement adaptées aux besoins identifiés jusqu’en Ukraine en partenariat avec la SNCF » Thibaut Guignard a ensuite rappelé que « l’AMF travaille désormais à créer des jumelage entre collectivités françaises et ukrainiennes dans le but d’apporter un soutien pendant la guerre et de participer, après la fin du conflit, à la reconstruction dans le cadre de coopérations à long terme ». Des initiatives saluées par la Vice-première ministre qui a chaleureusement remercié la France pour son aide et plaidé pour que l’Ukraine accède rapidement au statut de candidat à l’entrée dans l’Union Européenne.