Mes Actions, Tous les articles.

Élections municipales

Thierry Gouyette élu maire délégué

Lundi soir, le conseil municipal d’installation a été retransmis sur les réseaux sociaux et sur le site internet de la commune. Anne-Marie Charpentier, doyenne de la nouvelle assemblée, a ouvert la séance. Sans surprise, Thibaut Guignard a été élu maire à l’unanimité. À 39 ans, celui qui est aussi Vice-président de Saint-Brieuc Armor Agglomération et du Conseil Départemental, entame ainsi son deuxième mandat à la tête de la commune nouvelle. C’est toutefois sa 3ème élection en tant que maire après 2014 à Ploeuc-sur-Lié et 2016 pour la commune nouvelle. Thierry Gouyette a été élu maire délégué de L’Hermitage-Lorge. Il aura également en charge les finances et les budgets.

Quatre adjoints au maire

Thibaut Guignard et Thierry Gouyette seront secondés par une équipe resserrée de quatre adjoints, dont trois femmes, au lieu de huit adjoints dans le mandat précédent : Anne-Marie Charpentier, 1ère adjointe (affaires scolaires, périscolaires et ressources humaines) ; Donatienne Le Rigoleur (animations, vie associative, culture et petit patrimoine) ; Pascal Robin (travaux, voirie et bâtiments) et Marie-Claire Thérin (solidarités). Dans son discours, le maire a souligné que « la crise sanitaire a rappelé l’importance de la commune. Les élus municipaux sont élus par nos concitoyens. Ils vivent avec eux. Ils œuvrent pour eux. C’est la force de la proximité ». Avant de poursuivre : « Nous allons continuer à faire de Ploeuc-L’Hermitage une commune accueillante et dynamique. En nous appuyant sur les services publics, les commerces et professions libérales et les nombreuses associations. Notre commune incarne une ruralité moderne, optimiste, ouverte sur son environnement et sur l’Europe. »

Une agglomération à renforcer

Thibaut Guignard a ensuite rendu hommage aux élus de 2014 « pour cette décision historique de marier Ploeuc-sur-Lié et L’Hermitage Lorge. Une commune nouvelle cohérente, qui fonctionne et qui est désormais reconnue ». Un environnement territorial qui compte avec Saint-Brieuc Armor Agglomération. C’est « une belle agglomération : 32 communes, 150 000 habitants, le littoral, la ville, la campagne… Tout pour en faire un territoire de développement économique et social. Pour autant, notre agglomération doit être confortée, des équilibres doivent être trouvés, des orientations doivent être clarifiées, des lignes doivent être tracées…». Thibaut Guignard et Maryse Pinel siègeront au conseil de l’agglomération.

Légende photo : Thibaut Guignard et Thierry Gouyette entourés de leurs adjoints Pascal Robin, Marie-Claire Thérin, Donatienne Le Rigoleur et Anne-Marie Charpentier.

Merci !

La situation que traverse notre pays est grave et inédite. L’épidémie de COVID-19 a entrainé une crise sanitaire majeur à laquelle succèdera une crise économique et sociale.

Dans cette période si difficile pour les plus fragiles, je tiens à saluer l’engagement des agents des EHPAD et lieux de vie pour personnes en situation de handicap. Leur travail est remarquable et permet aux résidents de supporter, tant bien que mal, le confinement.

Saluons aussi le travail des agents des CIAS (Centres Intercommunaux d’Action Sociale) qui interviennent au domicile de nos ainés pour assurer les soins, les repas…en veillant bien à préserver leur santé.

Enfin, remercions les soignants qui tiennent bon, en première ligne sur le front de l’épidémie, dans les hôpitaux. Et bien d’autres métiers essentiels : hôtesses de caisse, chauffeurs routiers, commerçants, artisans, vétérinaires…

Les initiatives solidaires sont nombreuses dans nos communes. Particuliers, associations, artistes, commerçants … tous font preuve de solidarité et d’entraide.

Ces circonstances nous rappellent que la commune est bien plus qu’une simple organisation administrative. La commune est, avant tout, une communauté humaine.

« Nous aurons des jours meilleurs et nous retrouverons les jours heureux » pour reprendre les propos du Président de la République. 

Il nous faudra alors gérer le déconfinement en acceptant de changer nos comportements, de mettre en place de nouvelles organisations et en donnant une priorité à la sécurité sanitaire.  

En attendant ces jours meilleurs, je souhaite le meilleur pour vous et vos proches. Prenez soins de vous. Restez chez vous !

Plœuc-l’Hermitage : Le marché de jeudi matin maintenu

Le traditionnel marché du jeudi matin est maintenu à Plœuc-l’Hermitage. « Nous avons suivi les consignes du Premier ministre et demandé une dérogation au Préfet afin de maintenir le marché. Dérogation qui a été acceptée » explique le Maire, Thibaut Guignard. « Cela répond à trois objectifs : apporter un service essentiel pour les habitants, soutenir les commerçants ambulants fidèles à notre marché et valoriser les produits frais de qualité de nos agriculteurs et artisans ». Des règles strictes devront toutefois être respectée : plus de trois mètres entre chaque commerçant, plus d’un mètre entre chaque client « et pas de bavardage. La fonction de lien social du marché reprendra après le confinement ».

Les élus appellent les séniors

En raison du confinement lié à la pandémie de COVID-19, les séniors sont privés d’un certain nombre de visites et de sorties. Afin de s’assurer que tout se passe bien pour eux, la commune de Plœuc-l’Hermitage a mis en place un dispositif de surveillance animé par les élus.     

« L’objectif est de prendre contact avec les séniors de plus de 70 ans pour savoir s’ils sont suffisamment accompagnés par leurs familles et leurs voisins ou s’ils ont besoin d’une aide complémentaire » explique le Maire, Thibaut Guignard.

« Ce sont les élus (dont le mandat a été prolongé ou fraichement élus), qui passent les appels, prennent des nouvelles et fonts un point sur la situation. Il est ensuite proposé aux ainés de les rappeler régulièrement et de leur rendre des services comme aller chercher les courses » précise Marie-Pierre Rault, première-adjointe en charge des solidarités.

L’entretien est l’occasion de rappeler que le portage des repas à domicile peut être demandé auprès du CIAS (02 96 58 57 02). Ensuite, c’est la Mairie qui assure la production et la livraison des repas.

Les personnes de plus de 70 ans peuvent toujours utiliser DOMITUB, service de transport de porte à porte (pour aller chez le médecin par exemple) proposé par Saint-Brieuc Armor Agglomération, sur réservation (02 96 01 08 08). Les personnes qui ont besoin d’une aide peuvent aussi appeler à la Mairie. Une permanence téléphonique est assurée de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h au 02 96 64 22 00. En dehors de ces horaires, l’élu d’astreinte est joignable au 06 70 76 27 53. 

Coronavirus : les commerçants s’adaptent

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !


Les commerçants de Ploeuc-L’Hermitage doivent, comme tout le monde, prendre des mesures face à l’actualité liée a l’épidemie de Coronavirus.


C’est pourquoi certains d’entre eux ont modifié leurs horaires ou bien encore leur mode de fonctionnement.
 » Désormais nous proposons de la vente à emporter ou à domicile, avec des mesures d’hygiène renforcées » explique Nathalie Sagory, du restaurant l’Aromatic et Présidente de l’Union des commerçants de Ploeuc-L’Hermitage.
Comme eux, le Mariala (pizzeria) et Celest’in proposent également de la vente à emporter, avec plus de renseignements sur leurs pages Facebook respectives.
D’autres commerçants ont du modifier leurs horaires : la boulangerie Le Choux à Lie (ouvert uniquement le matin),  le tabac-presse le Laetitia (ouvert tous les jours), la charcuterie-traiteur Le Flohic (9h-13h et 16h-18h30).
Le Point Vert reste ouvert aux professionnels aux horaires habituels, ainsi qu’aux particuliers uniquement pour les aliments pour animaux.
Les 2 épiceries, le Petit Marché et Chez Pierre, restent ouverts. 
Les autres commerces, non alimentaires, ont du fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre.


« Une fois le confinement terminé, nous espérons, avec tous les commerçants de Ploeuc-l’Hermitage, que les habitants viendront consommer chez nous, les locaux, pour éviter la fermeture de commerces de proximité. Pour cela, nous prévoyons de mettre en place des opérations spéciales , explique Nathalie Sagory. Un seul mot d’ordre apparait dans ce moment difficile : solidarité.

Elections municipales mars 2020

Dimanche 15 mars, la liste Plœuc-L’Hermitage, une ambition commune menée par Thibaut Guignard, seule liste candidate, a recueilli 100 % des suffrages exprimés.

À noter que 43,5 % des inscrits se sont déplacés aux urnes. 

La réaction de Thibaut Guignard :

Je tiens à remercier les élus et les agents pour l’organisation des opérations de vote et la tenue des bureaux dans ce contexte épidémique.

Je tiens à saluer les élus sortants de la majorité et de l’opposition qui ne se représentaient pas pour leur engagement pendant six ans. Ils ont parqué leur passage par la création de la commune nouvelle et les nombreuses réalisations de notre mandat.

Nous repartons avec une belle équipe et un programme ambitieux pour notre commune qui s’appuie sur notre bilan.

C’est donc une nouvelle équipe pour un nouveau mandat et le conseil municipal d’installation aura lieu le 20 mars à 18h.

Avec mon équipe, nous sommes très honorés de la confiance des habitants de la commune de Plœuc-l’Hermitage, même si l’exercice était particulier avec une seule liste candidate.

En cette période d’épidémie, nos pensées vont vers les professionnels de santé qui vont lutter dans les jours qui viennent contre le Covid-19. Mais aussi vers toutes les professions paramédicales et sociales. Notamment nos agents du CIAS et de l’EHPAD dont les missions auprès de nos aînés sont indispensables.

Enfin, nous pensons également aux professionnels de l’alimentaire qui vont continuer à travailler dans les petits commerces, les grandes surfaces pour répondre aux besoins de la population. Je réunirai la semaine prochaine les commerçants de la commune pour faire le point sur la situation de chacun.

La semaine qui vient sera une semaine de mobilisation générale pour continuer à adapter le fonctionnement de nos services sociaux, périscolaires, de la cuisine municipale… Avec comme objectif la continuité du service public en préservant la santé de nos agents et des usagers.

En cette période de crise, j’appelle tous les habitants de Plœuc-l’Hermitage à faire preuve de solidarité et à adopter des gestes citoyens pour freiner la propagation du virus et soutenir celles et ceux qui en ont besoin ». 

Thibaut Guignard, nommé au Comité Européen des Régions.

Thibaut Guignard a été nommé pour cinq ans au Comité Européen des Régions. Le Maire de Plœuc-l’Hermitage a été désigné par le Premier Ministre, Édouard Philippe sur proposition du Président de l’Association des Maires de France, François Baroin. Désignation validée récemment par le Conseil des ministres de l’Union européenne. Une belle reconnaissance du travail réalisé depuis plusieurs années sur la thématique du développement rural en Europe pour celui qui est également Président de la fédération nationale des programmes européens de développement rural Leader. 

Qu’est-ce que le Comité Européen des Régions ?

Le Comité Européen des Régions (CdR) est l’assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l’Union Européenne. Depuis 1994, le CdR offre aux régions et villes la possibilité d’exprimer officiellement leur avis sur le processus décisionnel de l’Union,. Il émet un avis sur l’ensemble des texte débattus au Parlement européen qui concernent les collectivités territoriales. Les vingt-quatre membres de la délégation française sont nommés sur proposition des associations d’élus par le premier ministre 

Comment fonctionne cette assemblée ?

Les membres du CdR se réunissent en session plénière à Bruxelles pour examiner et adopter des avis, des rapports et des résolutions. À cette occasion, des députés au Parlement européen, commissaires, membres du Conseil ainsi que des représentants de la présidence de l’UE sont invités à venir débattre de questions qui intéressent particulièrement les régions et les villes.

Les sujets de prédilection de Thibaut Guignard. 

Sans surprise, c’est sur les dossiers concernant le développement territorial que Thibaut Guignard devrait particulièrement s’investir. « Après le Brexit, alors que les négociations vont être difficiles pour le prochain Cadre Financier Pluriannuel, la voix des campagnes doit être forte. L’Union Européenne a besoin des Ruralités et les Ruralités ont droit à leur part d’Europe. Il faut donc défendre l’accès des communes rurales aux dispositifs et programmes européens. La première session plénière a eu lieu les 11, 12 et 13 février à Bruxelles dans l’hémicycle du Parlement européen. Thibaut Guignard y retrouve d’autres Bretons : Loïg Chesnais-Girard, Président de Région Nathalie Sarrabezolles, Présidente du Finistère et Agnès Le Brun, Maire de Morlaix.

L’autopartage en milieu rural, la commune de Ploeuc-L’Hermitage expérimente en Côtes d’Armor

Une première sur le Département des Côtes d’Armor

En février 2019, la commune de Ploeuc-L’Hermitage candidatait à l’appel à projet « dynamisme des centres-bourgs et bourgs ruraux » lancé par la Région Bretagne, L’Etat, L’Etablissement Public Foncier et la Banque des Territoires. Lors des réunions de travail préparatoires ainsi que les réunions publiques, les élus, les personnes publiques associées et les habitants avaient alors définis le thème de la mobilité comme un enjeu important pour maintenir le dynamisme de la commune.

« Nous avons notamment réfléchi à relier les deux centres-bourgs de notre commune nouvelle, mais également à permettre aux habitants d’être reliés à leur territoire de vie et aux grands centres urbains » indique Thibaut Guignard, Maire. « Plusieurs pistes ont été envisagées pour faciliter la mobilité de habitants, et la solution des voitures électriques en autopartage a émergé. Il s’avère qu’elle a de multiples bénéfices pour les citoyens. Nous nous appuyons sur la réussite de services similaires dans d’autres régions de France, mais notre projet est innovant sur le territoire des côtes d’Armor ».

Un déploiement au premier semestre 2020

Mode de transport écologique, les voitures électriques en autopartage permettront de redonner de la mobilité à des personnes qui n’ont pas de voitures, par exemple pour chercher du travail ou aller à un rendez-vous médical. Ce service permettra également d’éviter, dans certaines familles, l’achat d’un second véhicule souvent utilisé de manière très ponctuelle.

Au courant du premier semestre de l’année 2020, le service sera déployé avec 2 voitures positionnées au centre-bourg de Plœuc-sur-Lié, et une au centre-bourg de L’Hermitage-Lorge. Le prix d’utilisation du service sera établi au début de l’année, et devrait se situer aux alentours de 6 € pour un créneau de 6h.

Pour la mairie de Ploeuc-L’Hermitage, il s’agit d’un investissement de 210 000 €, financés à près de 80% par l’Etat, l’Union Européenne (via le programme FEADER-LEADER), la région Bretagne et qui comprennent notamment l’achat des 3 véhicules, l’installation de bornes de recharge sur les deux sites, le déploiement d’une application pour smartphone, etc.

Un fonctionnement simple

Il s’agira tout d’abord de s’inscrire sur internet en scannant son permis de conduire, sa carte d’identité et ses coordonnées bancaires afin de pouvoir réserver le véhicule. Cette étape sera également possible directement à l’accueil des deux mairies, les utilisateurs pourront ainsi être guidés par les agents de la commune. Sur chaque site, des bornes permettront de récupérer les clés avec un code reçu par SMS et de prendre possession du véhicule.

« C’est un projet innovant et intelligent, qui propose d’accompagner les habitants vers de nouvelles pratiques durables, et qui rappelle, si besoin était, que les territoires ruraux sont également des territoires d’expérimentation et de développement de projets ambitieux » rappelle Thibaut Guignard.

Un atelier modulable, écologique et à loyer modéré

Un atelier-relais est un bâtiment que l’Agglomération loue à un tarif adapté à des entrepreneurs qui lancent ou développent leur activité et s’inscrivent ainsi dans un parcours résidentiel sur le territoire. Celui de l’espace du Lié va ouvrir.

Lors de la pose de la première pierre, en juillet 2019, les élus annonçaient la réalisation de cet atelier-relais sur Ploeuc-L’Hermitage pour début 2020. L’engagement a été tenu puisque le bâtiment de Saint Brieuc Armor Agglomération est prêt à accueillir sa première entreprise : Skiantvat (« Bon sens » en breton).

Un bâtiment écologique exemplaire

« Ce bâtiment est le premier bâtiment artisanal et commercial à être labellisé « E+C-» en France » selon Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-l’Hermitage. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive (E+) et à faible empreinte carbone (C-) tout au long de son cycle de vie. Ce label préfigure la réglementation thermique 2020. « Je me réjouie que cette première nationale ait lieu à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à Plœuc-l’Hermitage particulièrement. Cela montre que nous innovons aussi dans le monde rural ».

Le bâtiment, dont la réalisation a été confiée à Baie d’Armor Aménagement, porte sur près de 440 m2 et est composé d’une cellule d’environ 200 m2 et de 2 cellules d’environ 100 m2. Chacune des cellules comprend une partie bureau de 25 m2.  La cellule de 200 m2 pourra être scindée en deux et est ré-aménageable.

Un programme de qualité fortement subventionné.

L’enveloppe financière du projet (Maitrise d’œuvre, bureau d’étude thermique, travaux) approche les 531 000 € HT financés à 60 % par l’Etat et le Département via, respectivement,  le Contrat de Ruralité (119 000 €) et le Contrat Territorial (200 000 €).

Une première installation au printemps 2020

Yoann Gouéry et Nathalie Porée, Torréfacteurs, seront les premiers locataires de l’atelier-relais. Un lieu idéal pour leur production d’Orgé, de Sobacha, de graines et autres produits bios et locaux. « Notre orge est maltée à Plœuc-L’Hermitage et, jusqu’à présent, je le torréfie moi-même dans un local qu’on nous prête à Tour’ch, dans le Finistère. » rapporte Yoann Gouéry.

Renseignements : Saint-Brieuc Armor Agglomération au 02 96 77 20 00

La stratégie pour le centre-bourg lancée.

Plœuc-L’Hermitage a présenté vendredi sa stratégie de redynamisation du centre-bourg en présence de nombreux partenaires dont le Conseil Régional, représenté par Laurence Fortin sa Vice-présidente. A la clef : une subvention de 600 000€.

De quoi s’agit-il ?

La Région Bretagne, l’Etat, l’Etablissement Public Foncier et la Banque des Territoires ont lancé en 2019 un appel à projet « Dynamisme des Centres-villes et bourgs ruraux ». Plœuc-l’Hermitage y a répondu en présentant un projet pour le bourg de Ploeuc-sur-Lié. La commune a été retenue avec 60 autres, parmi 200 candidates.

Que trouve-t-on dans cette stratégie ?

On y trouve une ambition globale « conforter Plœuc-l’Hermitage dans son rôle de pôle intermédiaire entre Saint-Brieuc Loudéac » avec six axes : le logement, le commerce, les services, la vie culturelle et associative, la requalification de l’espace public et l’équilibre avec la centralité de l’Hermitage Lorge. « La réflexion sur le bourg de Plœuc-sur-Lié a démarré avec une première étude dès 2008 et s’inscrit dans un projet global de développement pour renforcer les différentes fonctions d’une centralité » a déclaré le Maire, Thibaut Guignard.

Quels sont les projets ?

De nouveau locaux pour l’école de musique dans l’ancien hôtel Boscher et la création d’un tiers-lieu culturel, la création d’un service de voitures électriques en autopartage, ou encore la requalification des rues Radenac, Sainte-Marguerite et des Ecoles. On trouve aussi dans ce projet un dispositif pour accompagner les propriétaires de logements vacants et une étude sur le commerce. Pour tous ces projets, la commune recevra 600 000€ des différentes partenaires.

Que s’est-il passé vendredi ?

Une cinquantaine de personnes représentant une trentaine de partenaire ont découvert les projet en faisant une visite commentée du bourg. Étaient présents, notamment : Saint-Brieuc Armor Agglomération, Terre et Baie Habitat, La Poste, Initiative Armor,… La présentation s’est ensuite poursuivie dans la salle des fêtes et a permis de mettre en avant le soutien financier et technique des partenaires et de rappeler les objectifs du projet. « Votre réponse à l’appel à projet répond exactement à ce que nous souhaitions » a commenté Laurence Fortin, vice-présidente du Conseil Régional. « Une stratégie globale, multithématique et qui associe un grand nombre d’acteurs ».

Quelles sont les prochaines étapes ?  La convention entre la commune de Ploeuc-L’Hermitage et ses partenaires est en cours de signature et les projets vont ainsi pouvoir rentrer dans leurs phases opérationnelles. Plusieurs actions seront déployées dès 2020 comme la construction du boulodrome et le service de voitures en autopartage.