Mes Actions, Tous les articles.

L’autopartage en milieu rural, la commune de Ploeuc-L’Hermitage expérimente en Côtes d’Armor

Une première sur le Département des Côtes d’Armor

En février 2019, la commune de Ploeuc-L’Hermitage candidatait à l’appel à projet « dynamisme des centres-bourgs et bourgs ruraux » lancé par la Région Bretagne, L’Etat, L’Etablissement Public Foncier et la Banque des Territoires. Lors des réunions de travail préparatoires ainsi que les réunions publiques, les élus, les personnes publiques associées et les habitants avaient alors définis le thème de la mobilité comme un enjeu important pour maintenir le dynamisme de la commune.

« Nous avons notamment réfléchi à relier les deux centres-bourgs de notre commune nouvelle, mais également à permettre aux habitants d’être reliés à leur territoire de vie et aux grands centres urbains » indique Thibaut Guignard, Maire. « Plusieurs pistes ont été envisagées pour faciliter la mobilité de habitants, et la solution des voitures électriques en autopartage a émergé. Il s’avère qu’elle a de multiples bénéfices pour les citoyens. Nous nous appuyons sur la réussite de services similaires dans d’autres régions de France, mais notre projet est innovant sur le territoire des côtes d’Armor ».

Un déploiement au premier semestre 2020

Mode de transport écologique, les voitures électriques en autopartage permettront de redonner de la mobilité à des personnes qui n’ont pas de voitures, par exemple pour chercher du travail ou aller à un rendez-vous médical. Ce service permettra également d’éviter, dans certaines familles, l’achat d’un second véhicule souvent utilisé de manière très ponctuelle.

Au courant du premier semestre de l’année 2020, le service sera déployé avec 2 voitures positionnées au centre-bourg de Plœuc-sur-Lié, et une au centre-bourg de L’Hermitage-Lorge. Le prix d’utilisation du service sera établi au début de l’année, et devrait se situer aux alentours de 6 € pour un créneau de 6h.

Pour la mairie de Ploeuc-L’Hermitage, il s’agit d’un investissement de 210 000 €, financés à près de 80% par l’Etat, l’Union Européenne (via le programme FEADER-LEADER), la région Bretagne et qui comprennent notamment l’achat des 3 véhicules, l’installation de bornes de recharge sur les deux sites, le déploiement d’une application pour smartphone, etc.

Un fonctionnement simple

Il s’agira tout d’abord de s’inscrire sur internet en scannant son permis de conduire, sa carte d’identité et ses coordonnées bancaires afin de pouvoir réserver le véhicule. Cette étape sera également possible directement à l’accueil des deux mairies, les utilisateurs pourront ainsi être guidés par les agents de la commune. Sur chaque site, des bornes permettront de récupérer les clés avec un code reçu par SMS et de prendre possession du véhicule.

« C’est un projet innovant et intelligent, qui propose d’accompagner les habitants vers de nouvelles pratiques durables, et qui rappelle, si besoin était, que les territoires ruraux sont également des territoires d’expérimentation et de développement de projets ambitieux » rappelle Thibaut Guignard.

Un atelier modulable, écologique et à loyer modéré

Un atelier-relais est un bâtiment que l’Agglomération loue à un tarif adapté à des entrepreneurs qui lancent ou développent leur activité et s’inscrivent ainsi dans un parcours résidentiel sur le territoire. Celui de l’espace du Lié va ouvrir.

Lors de la pose de la première pierre, en juillet 2019, les élus annonçaient la réalisation de cet atelier-relais sur Ploeuc-L’Hermitage pour début 2020. L’engagement a été tenu puisque le bâtiment de Saint Brieuc Armor Agglomération est prêt à accueillir sa première entreprise : Skiantvat (« Bon sens » en breton).

Un bâtiment écologique exemplaire

« Ce bâtiment est le premier bâtiment artisanal et commercial à être labellisé « E+C-» en France » selon Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-l’Hermitage. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive (E+) et à faible empreinte carbone (C-) tout au long de son cycle de vie. Ce label préfigure la réglementation thermique 2020. « Je me réjouie que cette première nationale ait lieu à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à Plœuc-l’Hermitage particulièrement. Cela montre que nous innovons aussi dans le monde rural ».

Le bâtiment, dont la réalisation a été confiée à Baie d’Armor Aménagement, porte sur près de 440 m2 et est composé d’une cellule d’environ 200 m2 et de 2 cellules d’environ 100 m2. Chacune des cellules comprend une partie bureau de 25 m2.  La cellule de 200 m2 pourra être scindée en deux et est ré-aménageable.

Un programme de qualité fortement subventionné.

L’enveloppe financière du projet (Maitrise d’œuvre, bureau d’étude thermique, travaux) approche les 531 000 € HT financés à 60 % par l’Etat et le Département via, respectivement,  le Contrat de Ruralité (119 000 €) et le Contrat Territorial (200 000 €).

Une première installation au printemps 2020

Yoann Gouéry et Nathalie Porée, Torréfacteurs, seront les premiers locataires de l’atelier-relais. Un lieu idéal pour leur production d’Orgé, de Sobacha, de graines et autres produits bios et locaux. « Notre orge est maltée à Plœuc-L’Hermitage et, jusqu’à présent, je le torréfie moi-même dans un local qu’on nous prête à Tour’ch, dans le Finistère. » rapporte Yoann Gouéry.

Renseignements : Saint-Brieuc Armor Agglomération au 02 96 77 20 00

La stratégie pour le centre-bourg lancée.

Plœuc-L’Hermitage a présenté vendredi sa stratégie de redynamisation du centre-bourg en présence de nombreux partenaires dont le Conseil Régional, représenté par Laurence Fortin sa Vice-présidente. A la clef : une subvention de 600 000€.

De quoi s’agit-il ?

La Région Bretagne, l’Etat, l’Etablissement Public Foncier et la Banque des Territoires ont lancé en 2019 un appel à projet « Dynamisme des Centres-villes et bourgs ruraux ». Plœuc-l’Hermitage y a répondu en présentant un projet pour le bourg de Ploeuc-sur-Lié. La commune a été retenue avec 60 autres, parmi 200 candidates.

Que trouve-t-on dans cette stratégie ?

On y trouve une ambition globale « conforter Plœuc-l’Hermitage dans son rôle de pôle intermédiaire entre Saint-Brieuc Loudéac » avec six axes : le logement, le commerce, les services, la vie culturelle et associative, la requalification de l’espace public et l’équilibre avec la centralité de l’Hermitage Lorge. « La réflexion sur le bourg de Plœuc-sur-Lié a démarré avec une première étude dès 2008 et s’inscrit dans un projet global de développement pour renforcer les différentes fonctions d’une centralité » a déclaré le Maire, Thibaut Guignard.

Quels sont les projets ?

De nouveau locaux pour l’école de musique dans l’ancien hôtel Boscher et la création d’un tiers-lieu culturel, la création d’un service de voitures électriques en autopartage, ou encore la requalification des rues Radenac, Sainte-Marguerite et des Ecoles. On trouve aussi dans ce projet un dispositif pour accompagner les propriétaires de logements vacants et une étude sur le commerce. Pour tous ces projets, la commune recevra 600 000€ des différentes partenaires.

Que s’est-il passé vendredi ?

Une cinquantaine de personnes représentant une trentaine de partenaire ont découvert les projet en faisant une visite commentée du bourg. Étaient présents, notamment : Saint-Brieuc Armor Agglomération, Terre et Baie Habitat, La Poste, Initiative Armor,… La présentation s’est ensuite poursuivie dans la salle des fêtes et a permis de mettre en avant le soutien financier et technique des partenaires et de rappeler les objectifs du projet. « Votre réponse à l’appel à projet répond exactement à ce que nous souhaitions » a commenté Laurence Fortin, vice-présidente du Conseil Régional. « Une stratégie globale, multithématique et qui associe un grand nombre d’acteurs ».

Quelles sont les prochaines étapes ?  La convention entre la commune de Ploeuc-L’Hermitage et ses partenaires est en cours de signature et les projets vont ainsi pouvoir rentrer dans leurs phases opérationnelles. Plusieurs actions seront déployées dès 2020 comme la construction du boulodrome et le service de voitures en autopartage.

Françoise Le Fur « tourne une page de 25 ans ».

Elue pendant 25 ans.

A l’occasion de la cérémonie des voeux dimanche matin, Françoise Le Fur, Maire déléguée de l’Hermitage Lorge a annoncé qu’elle ne briguait pas un nouveau mandat. « En mars prochain, je clos un chapitre qui retrace 25 ans de vie municipale. Mes premiers remerciements vont à mes équipes successives qui m’ont toujours soutenues, au personnel communal dont je tiens à saluer le travail et bien sûr à la population qui nous a fait confiance. Durant ce quart de siècle, j’ai toujours éprouvé énormément de plaisir, de satisfaction dans mes fonctions de maire mais aussi dans mes fonctions d’élue communautaire. Un petit clin d’œil également à nos conjoints respectifs qui acceptent nos absences répétées ».

Médaille de l’Assemblée Nationale.

Françoise Le Fur a reçu la médaille de l’Assemblée nationale des mains du Député Marc Le Fur pour 25 ans de mandat. Le Député lui a souligné deux points dans le bilan de son homonyme « La commune nouvelle en rassurant celles et ceux qui, légitimement, pouvaient s’inquiéter de voir regrouper leur commune de 700 habitants avec sa voisine de 3500 habitants et la valorisation du site de la Butte rouge pour en faire un des principaux lieux de mémoire du Département ».

Genèse de la commune nouvelle. Préalablement, le Maire, avait retracé son parcours « Pendant ces 25 ans, tu as toujours défendue les intérêts de la commune de l’Hermitage-Lorge. Tu t’es investie dans Centre Armor puissance 4 puis à Saint-Brieuc Armor Agglomération. Dans les transports et la gestion des déchets, en particulier. Des domaines ardus ». Puis Thibaut Guignard de rappeler la genèse de la nouvelle commune. « Quand nous avons eu l’idée de rapprocher nos communes, tu en as été le moteur. Depuis, tu a toujours eu l’esprit commune nouvelle, t’emparant des dossiers ploeucois comme des dossiers hermilorgeois. Nous partageons la fierté de cette réussite collective ».

Voeux : « l’avenir ce sont les partenariats ».

Dimanche matin, il y avait foule pour les derniers voeux du mandat. Les 450 places assises ont été prises d’assaut et plus de 100 personnes ont du rester debout. Des voeux que le Maire a voulu « collectifs » en donnant la parole aux représentants du Syndicat de Lorge et de l’Agglomération.

2019 : l’aboutissement de nombreux projets.

Comme a l’accoutumé, Françoise Le Fur, a présenté le bilan de l’année 2019. Une année riche en animations : rassemblement régional des cavaliers d’extérieur, Trophée de France des Jeunes VTTistes, Championnat de France de voitures à pédales, Congrès départemental des Sapeurs Pompiers … « 2019 a vu également l’aboutissement de nombreux projets : Maison des Associations, Jardin ludique et sensoriel, citystade au Paly… » a rappelé la Maire délégué.

Des projets pour 2020.

Le Maire Thibaut Guignard a quant a lui fait le point des projets en cours portés par la Mairie : requalification du quartier du Pont-Goury, école des Lutins… Le Maire a également mis en avant l’investissement de partenaires comme Côtes d’Armor Habitat qui débute l’extension de la cuisine municipale, l’Agglomération qui construit l’atelier relais avec trois cellules commerciales sur la Zone du Lié ou la société Ages et Vies qui va construire deux colocations pour séniors.

« Renforcer les partenariats ».

Thibaut Guignard a insisté sur l’importance des partenariats. « L’avenir ce sont les partenariats. Le rôle du Maire est de les renforcer dans l’intérêt de la commune. Cela demande du temps et donc d’être entourés de Maire-adjoints pleinement investis ». Le Maire, visiblement ému pour ces derniers voeux les a remercié individuellement.

Syndicat de Lorge

Joseph Le Vée, Président du Syndicat de Lorge a souhaité que la « dynamique engagée entre les quatre communes se poursuivent. Le syndicat de Lorge est la suite de Centre Armor Puissance 4. Il permet de mutualiser et d’apporter des services de proximité comme les Centres de Loisirs.

Saint-Brieuc Armor Agglomération

Thérèse Jousseaume, Vice-présidente de l’agglomération a insisté sur le travail réalisé « pour construire notre agglomération à 32 avec de belle réussite comme le CIAS, le service habitat, les transports … »

Première pierre des Lutins « un moment unique »

Samedi matin la pierre de la future école publique « Les Lutins » au Paly à L’Hermitage Lorge a été posée. Le Maire Thibaut Guignard était accompagné à la truelle par Linda Déjoué, Conseillère municipale déléguée au projet de nouvelle école et Georgette Bréard, Vice-présidente du Conseil régional de Bretagne. Françoise Le Fur, Maire délégué était excusée, étant grand-mère depuis la veille.

Une école et une cantine.

Actée en 2017 par le Conseil municipal, une nouvelle école verra donc le jour en 2020 pour « Les Lutins » de L’Hermitage Lorge. Un bâtiment neuf composé de 2 salles de classe, d’une bibliothèque mais également d’un restaurant scolaire mutualisé avec l’école Saint-Joseph toute proche du site. « L’organisation des locaux nous permettra de revenir rapidement à trois classes comme nous l’espérons » précise le Maire.

400 000€ de subvention.

Ce projet, d’un montant total de 990 000 euros, bénéficie d’ores et déjà de 152 000 euros de subvention de la part de la Région Bretagne et de 250 000 euros de l’Etat au titre du Fonds de Soutien à l’Investissement Public Local (FSIL). 

Une vidéo par les enfants.

« A l’occasion de cette pose officielle de première pierre, nous voulions faire quelque chose de spécial, qui marquerait les élèves mais aussi les parents et les enseignants pour ce beau projet commun » explique Vincent Féat, Directeur. Et c’est Linda Déjoué qui a eu l’idée d’un clip vidéo qui mettrait en scène les « lutins » travaillant sur le chantier sur l’air de la chanson « si j’avais un marteau ».

« Les enfants sont heureux de pouvoir participer à leur manière à la construction de leur future école » précise Linda Déjoué. 

« Hâte de voir le résultat ».

« La pose de la première pierre d’une nouvelle école est un moment rare et unique » a commenté le Maire. Avis partagé par Georgette Bréard « Un beau projet dont nous avons hâte de voir le résultat dans un an ». Pour Joseph Le Vée, président du Pays de Saint-Brieuc (par lequel transite les fonds du Conseil régional) « En investissant dans la jeunesse, on ne se trompe jamais ». Et Marc Le Fur de conclure en saluant « l’équilibre qui existe entre les communes de l’Hermitage Lorge et de Ploeuc-sur-Lié au sein de votre commune nouvelle. Équilibre qui s’illustre particulièrement par ce projet ».

Légende photo : La 1ère pierre de l’école « Les Lutins » a été scellée par Thibaut Guignard, Linda Déjoué et Georgette Bréard, en présence du député Marc Le Fur.

L’Association Française des Collectivités VTTistes est née !

Mercredi 20 novembre, à l’occasion du Congrès des Maires de France, les collectivités investies dans la discipline du VTT se sont réunies dans « L’Association Nationale des Collectivités VTTistes ». 

« La pratique du VTT est en développement dans l’ensemble des régions françaises. Les pratiquants et les compétiteurs sont aussi de plus en plus nombreux et nos collectivités organisent ou soutiennent de nombreuses compétitions régionales, nationales et internationales. Ces compétitions participent au développement sportif mais aussi économique de nos territoires et à leur rayonnement » déclarent les membres fondateurs. « Nous avons donc souhaité créer une association des collectivités investies dans l’accueil et l’organisation d’événements et de compétions de VTT ». 

Cette association, qui se veut, avant tout, un réseau poursuit quatre objectifs principaux :

• Promouvoir la discipline et l’engagement des collectivités ;

• Créer un réseau pour une interconnaissance des sites et des organisations ;

• Échanger sur les bonnes pratiques et des sujets communs (sécurité, développement durable …) ;

• Échanger sur le calendrier des manifestations.

Lors de l’Assemblée Générale constitutive, un bureau a été désigné pour deux ans. Il est composé de :

Président : Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-l’Hermitage (Côtes d’Armor)

Vice-président : Jérôme Mathieu, Maire-adjoint de La Bresse (Vosges)

Trésorier : Didier Galand, Maire-adjoint de Jeumont (Nord)

Secrétaire : Sylvain Ducret, Maire de Ornans (Doubs)

Réception des nouveaux habitants de la commune

Samedi matin, les nouveaux habitants de l’année 2019 de la commune de Plœuc-L’Hermitage étaient conviés par la municipalité pour une présentation de la commune et de ses services. Et ils étaient nombreux à avoir répondu présent !

Après avoir visionné le film de Plœuc-L’Hermitage, le Maire et les adjoints ont présenté l’ensemble des services municipaux ainsi que ceux de Saint-Brieuc Armor Agglomération et du Syndicat de Lorge.

Le verre de l’amitié a clôturé la matinée et a permis à chacun de pouvoir échanger ensemble. Parmi les nouveaux habitants : de jeunes couples, des jeunes retraités, des Britanniques, etc…

À la question « pourquoi êtes-vous venus habiter la commune de Plœuc-l’Hermitage » les réponses les plus fréquentes étaient « pour retrouver mes racines », « pour élever mes enfants à la campagne dans un bourg où il y a tous les services scolaires jusqu’au collège », « pour passer ma retraite dans une commune dynamique où il y a tous les commerces et les professions médicales ». Et un ploeucois de souche, revenu pour la retraite, de commenter « ça bouge, ça change, c’est bien. Il y en avait besoin ! ».

Chaque famille a pu repartir avec un cadeau : un abonnement d’un an à la médiathèque ainsi qu’une bouteille de poiré dont la production est issue du verger communal.

La médaille de la commune pour le Préfet sur le départ

Samedi 19 octobre, à l’occasion du congrès départemental des sapeurs-pompiers, le Préfet Yves Le Breton a réalisé une de ses dernières prises de parole publique. En effet, celui qui était Préfet des Côtes-d’Armor depuis trois ans quittera ses fonctions lundi prochain. Le Maire, Thibaut Guignard, lui a remis la médaille de la commune. « Vous êtes venu à Plœuc-l’Hermitage à plusieurs reprises et je vous en remercie. Recevez ce modeste présent comme un signe de reconnaissance pour le travail que vous avez réalisé pendant ces trois années au service de notre territoire. Recevez-le aussi comme un signe d’exigence dans vos nouvelles fonctions afin de toujours défendre les territoires et les ruralités ». Yves Le Breton va en effet prendre la direction de la toute nouvelle Agence Nationale de Cohésion des Territoires. Il a donc toutes les chances de recroiser le Maire, très investi sur ces questions au niveau national.

Une coopération européenne pour parler des services publics

Dix partenaires

Leader France, fédération nationale des territoires engagés dans le programme de développement rural européen LEADER, a accueilli à Ploeuc-l’Hermitage une dizaine de partenaires venus de différentes régions de France (Occitanie, Provence Alpes Côtes d’Azur, Auvergne Rhône Alpes, Bretagne, Bourgogne Franche Comté) et d’Europe (dont l’Estonie et la Roumanie) à l’occasion d’un séminaire de travail sur les services publics en milieu rural.

« Égalité pour les citoyens »

Alors que des annonces nationales ont été effectuées vendredi dernier par le Premier Ministre dans le cadre de l’Agenda rural, Thibaut Guignard, Président de Leader France a présenté l’offre de service de la commune : Accueil de la Mairie mutualisé avec Saint-Brieuc Armor Agglomération et le Département, Maison des Services aux Publics au sein du bureau de poste, Maison des Associations et des Initiatives Locales… « La présence des services publics dans nos bourgs ruraux est un enjeu de dynamisme mais aussi d’égalité pour les citoyens. Nous devons travailler sur les nouvelles formes de présence et de mutualisation » précise le Maire. 

Services en milieu rural. 

Dans le cadre du projet ACCESS’R (Accessibilité des services en milieu rural), les participants ont échangé pendant deux jours sur les enjeux de l’accessibilité des services à la population en milieu rural, en France et en Europe. Ils ont également pu découvrir des initiatives exemplaires et innovantes, comme le projet de revitalisation de centre-bourg mené à Ploeuc-L’Hermitage avec le soutien de l’Etat et du Conseil Régional. Les participants ont aussi visité les projets de Tiers-Lieu à Moncontour et de ludothèque à Rostrenen portés par la fédération des Côtes d’Armor de Familles Rurales.