Zone du Lié : une première nationale

Jeudi midi a eu lieu la pose symbolique de la première pierre du nouvel atelier relais de la Zone du Lié par Marie-Claire Diouron, Présidente de Saint-Brieuc Armor Agglomération Ronan Kerdraon son Vice-président à l’économie et le Maire, Thibaut Guignard.

Quatre cellules disponibles.

Cet atelier relais, décidé du temps de Centre-Armor Puissance 4, pourra accueillir jusqu’à quatre artisans ou commerçants, à partir de début 2020. Les cellules sont proposées à la location à un tarif adapté à des entrepreneurs qui lancent leur activité. « L’enjeu de ce projet est de permettre le maintien et la création d’activités économiques sur le sud du territoire de l’agglomération. Il s’inscrit dans le cadre stratégique de développement économique de notre intercommunalité qui recherche un équilibre entre les différents secteurs » a déclaré Marie-Claire Diouron.

Un bâtiment écologiquement exemplaire.

« Si nous tenons les délais, ce bâtiment sera le premier bâtiment artisanal et commercial à être labellisé « E+C-» en France » selon Thibaut Guignard. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive (E+) et à faible empreinte carbone (C-) tout au long de son cycle de vie. Ce label préfigure la réglementation thermique 2020. « Je me réjouie que cette première nationale ait lieu à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à Plœuc-l’Hermitage particulièrement. Cela montre que nous innovons aussi dans le monde rural » a commenté le Maire.

60% de subventions. Pour Ronan Kerdraon « la construction d’équipements économiques dans les différents territoires de notre agglomération est une question d’équité territoriale pour créer des emplois et de la richesse ». L’enveloppe financière du projet approche les 531 000 € HT financés à 60 % par l’Etat et le Département via, respectivement, le Contrat de Ruralité (119 000 €) et le Contrat Départemental de Territoire (200 000 €). Saint‐Brieuc Armor Agglomération a bénéficié d’un soutien financier conséquent grâce à l’approche innovante du projet.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.