Mission ruralité du gouvernement : Thibaut Guignard auditionné par la Ministre de la Cohésion des territoires

Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires, a initié au mois de mars une mission sur la ruralité chargée d’élaborer un « agenda rural« , feuille de route du gouvernement pour la ruralité d’ici 2022. A deux reprises, en sa qualité de membre du Comité Directeur de l’AMF, puis de Président de Leader France, Thibaut Guignard a été auditionné le mercredi 15 mai, contribuant ainsi aux travaux de la mission ruralité.

Le logement

Thibaut Guignard a dans un premier temps abordé « la problématique de la production de logements abordables dans les zones rurales qui ne disposent pas de dispositif incitatif comme pour les villes. Le maire de Ploeuc-L’Hermitage a ensuite soulevé la question de l’urbanisme et des injonctions contradictoires des lois et schémas en milieu rural. « Par exemple, on nous demande de densifier l’habitat mais on nous interdit de construire dans les dents creuses des villages à l’extérieur des bourgs ».

La sécurité

« Nous avons aussi en campagne des problèmes d’insécurité : petite délinquance, cambriolages … Or, les regroupements de brigades sont trop grands et les gendarmes ne sont pas assez nombreux »

L’accessibilité des services aux publics

Thibaut Guignard a salué l’annonce d’Emmanuel Macron qui souhaite l’ouverture de 500 « Maisons France services » dans les territoires, mais a toutefois précisé qu’il ne faudrait pas calquer un modèle unique pensé à Paris. Thibaut Guignard préconise de s’appuyer sur ce qui est déjà fait dans les territoires par ses acteurs que sont les collectivités, Familles Rurales, les MJC, etc.

Les ruralités et l’Europe : vers un Agenda Rural Européen

Puis l’après-midi, celui qui est aussi président de la fédération nationale des territoires ruraux engagés dans le programme européen Leader est intervenu sur les ruralités et l’Europe. Thibaut Guignard demande « une meilleure répartition des fonds qui, du fait des orientations stratégiques retenues au niveau européen, favorise davantage les projets urbains que ceux portés par le monde rural ». Pour le Président de Leader France, il faut « prendre d’avantage en compte les ruralités dans le projet européen. Ruralités qui ne sont pas un « problème » mais une part des réponses aux grands enjeux de l’Europe, comme la transition énergétique ».

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.