Saint Brieuc Armor Agglomération, Tous les articles.

Un atelier modulable, écologique et à loyer modéré

Un atelier-relais est un bâtiment que l’Agglomération loue à un tarif adapté à des entrepreneurs qui lancent ou développent leur activité et s’inscrivent ainsi dans un parcours résidentiel sur le territoire. Celui de l’espace du Lié va ouvrir.

Lors de la pose de la première pierre, en juillet 2019, les élus annonçaient la réalisation de cet atelier-relais sur Ploeuc-L’Hermitage pour début 2020. L’engagement a été tenu puisque le bâtiment de Saint Brieuc Armor Agglomération est prêt à accueillir sa première entreprise : Skiantvat (« Bon sens » en breton).

Un bâtiment écologique exemplaire

« Ce bâtiment est le premier bâtiment artisanal et commercial à être labellisé « E+C-» en France » selon Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-l’Hermitage. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive (E+) et à faible empreinte carbone (C-) tout au long de son cycle de vie. Ce label préfigure la réglementation thermique 2020. « Je me réjouie que cette première nationale ait lieu à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à Plœuc-l’Hermitage particulièrement. Cela montre que nous innovons aussi dans le monde rural ».

Le bâtiment, dont la réalisation a été confiée à Baie d’Armor Aménagement, porte sur près de 440 m2 et est composé d’une cellule d’environ 200 m2 et de 2 cellules d’environ 100 m2. Chacune des cellules comprend une partie bureau de 25 m2.  La cellule de 200 m2 pourra être scindée en deux et est ré-aménageable.

Un programme de qualité fortement subventionné.

L’enveloppe financière du projet (Maitrise d’œuvre, bureau d’étude thermique, travaux) approche les 531 000 € HT financés à 60 % par l’Etat et le Département via, respectivement,  le Contrat de Ruralité (119 000 €) et le Contrat Territorial (200 000 €).

Une première installation au printemps 2020

Yoann Gouéry et Nathalie Porée, Torréfacteurs, seront les premiers locataires de l’atelier-relais. Un lieu idéal pour leur production d’Orgé, de Sobacha, de graines et autres produits bios et locaux. « Notre orge est maltée à Plœuc-L’Hermitage et, jusqu’à présent, je le torréfie moi-même dans un local qu’on nous prête à Tour’ch, dans le Finistère. » rapporte Yoann Gouéry.

Renseignements : Saint-Brieuc Armor Agglomération au 02 96 77 20 00

Voeux : « l’avenir ce sont les partenariats ».

Dimanche matin, il y avait foule pour les derniers voeux du mandat. Les 450 places assises ont été prises d’assaut et plus de 100 personnes ont du rester debout. Des voeux que le Maire a voulu « collectifs » en donnant la parole aux représentants du Syndicat de Lorge et de l’Agglomération.

2019 : l’aboutissement de nombreux projets.

Comme a l’accoutumé, Françoise Le Fur, a présenté le bilan de l’année 2019. Une année riche en animations : rassemblement régional des cavaliers d’extérieur, Trophée de France des Jeunes VTTistes, Championnat de France de voitures à pédales, Congrès départemental des Sapeurs Pompiers … « 2019 a vu également l’aboutissement de nombreux projets : Maison des Associations, Jardin ludique et sensoriel, citystade au Paly… » a rappelé la Maire délégué.

Des projets pour 2020.

Le Maire Thibaut Guignard a quant a lui fait le point des projets en cours portés par la Mairie : requalification du quartier du Pont-Goury, école des Lutins… Le Maire a également mis en avant l’investissement de partenaires comme Côtes d’Armor Habitat qui débute l’extension de la cuisine municipale, l’Agglomération qui construit l’atelier relais avec trois cellules commerciales sur la Zone du Lié ou la société Ages et Vies qui va construire deux colocations pour séniors.

« Renforcer les partenariats ».

Thibaut Guignard a insisté sur l’importance des partenariats. « L’avenir ce sont les partenariats. Le rôle du Maire est de les renforcer dans l’intérêt de la commune. Cela demande du temps et donc d’être entourés de Maire-adjoints pleinement investis ». Le Maire, visiblement ému pour ces derniers voeux les a remercié individuellement.

Syndicat de Lorge

Joseph Le Vée, Président du Syndicat de Lorge a souhaité que la « dynamique engagée entre les quatre communes se poursuivent. Le syndicat de Lorge est la suite de Centre Armor Puissance 4. Il permet de mutualiser et d’apporter des services de proximité comme les Centres de Loisirs.

Saint-Brieuc Armor Agglomération

Thérèse Jousseaume, Vice-présidente de l’agglomération a insisté sur le travail réalisé « pour construire notre agglomération à 32 avec de belle réussite comme le CIAS, le service habitat, les transports … »

Une coopération européenne pour parler des services publics

Dix partenaires

Leader France, fédération nationale des territoires engagés dans le programme de développement rural européen LEADER, a accueilli à Ploeuc-l’Hermitage une dizaine de partenaires venus de différentes régions de France (Occitanie, Provence Alpes Côtes d’Azur, Auvergne Rhône Alpes, Bretagne, Bourgogne Franche Comté) et d’Europe (dont l’Estonie et la Roumanie) à l’occasion d’un séminaire de travail sur les services publics en milieu rural.

« Égalité pour les citoyens »

Alors que des annonces nationales ont été effectuées vendredi dernier par le Premier Ministre dans le cadre de l’Agenda rural, Thibaut Guignard, Président de Leader France a présenté l’offre de service de la commune : Accueil de la Mairie mutualisé avec Saint-Brieuc Armor Agglomération et le Département, Maison des Services aux Publics au sein du bureau de poste, Maison des Associations et des Initiatives Locales… « La présence des services publics dans nos bourgs ruraux est un enjeu de dynamisme mais aussi d’égalité pour les citoyens. Nous devons travailler sur les nouvelles formes de présence et de mutualisation » précise le Maire. 

Services en milieu rural. 

Dans le cadre du projet ACCESS’R (Accessibilité des services en milieu rural), les participants ont échangé pendant deux jours sur les enjeux de l’accessibilité des services à la population en milieu rural, en France et en Europe. Ils ont également pu découvrir des initiatives exemplaires et innovantes, comme le projet de revitalisation de centre-bourg mené à Ploeuc-L’Hermitage avec le soutien de l’Etat et du Conseil Régional. Les participants ont aussi visité les projets de Tiers-Lieu à Moncontour et de ludothèque à Rostrenen portés par la fédération des Côtes d’Armor de Familles Rurales.

VTT : une ambition partagée

Dimanche, les différents partenaires de la semaine de VTT se sont retrouvés à l’Espace Julie Bresset créer à l’occasion des compétitions sur le site de la Côte des Halles. L’occasion pour le Maire de rappeler l’ambition de la commune pour cette discipline « le site de la Côte des Halles est désormais une référence au niveau national. Il accueillera encore de belles compétitions nationales et, nous l’espérons, internationales grâce au savoir faire de Armor Événement VTT et de nos services techniques ». Un avis partagé par Éric Jacoté, Vice-président de la Fédération Française de Cyclisme pour qui « grâce au site de Plœuc-l’Hermitage, le VTT n’est plus seulement synonyme de montagne. Le site de la Côte des Halles est praticable toute l’année, c’est aussi cela sa force ». Marie-Claire Diouron a rappelé quant à elle« la volonté de Saint-Brieuc Armor Agglomération de développer les sports nature avec notamment le vélo et le VTT en complément de la voile sur le littoral ». L’agglomération qui lance en cette fin d’année les études pour la construction d’un centre permanent d’accueil d’équipes à l’entraînement. La Région Bretagne n’est pas en reste. Georgette Bréard, Vice-présidente a souligné trois points « la vision du Maire Henri Bozec lorsqu’il a acquis le site au début des années 80, l’engagement des clubs et des bénévoles et la volonté de la commune et de ses partenaires de poursuivre le développement du site ». 

Ploeuc-l’Hermitage, Côte des Halles : qu’est-ce qu’un « Stade VTT » ?

La semaine dernière, la Côte des Halles a été labellisé « Stade VTT » par la Fédération Française de Cyclisme (FFC). Une première nationale. Explications. 

20 ans de VTT. 

Le site pensé par l’ancien Maire, Henri Bozec, était destiné au départ aux sports équestres et au parapente. Au début des années 2000, la famille Bresset a créé l’école VTT du Lié. « Depuis, des dizaines de bénévoles se sont succédés pour aménager le site jusqu’à en faire un lieu de référence national » tient a souligner le Maire, Thibaut Guignard.  

De nouveaux équipements. 

Si le site est d’abord un site naturel, de nombreux aménagements ont été réalisés par le club et la Mairie : obstacles pour le trial, pump-track, col des Fougères, circuit « Breizh London » pensé par la championne olympique Julie Bresset. 

Un label pour quoi faire ?

La pratique du VTT a considérablement évolué depuis ses débuts. Le Cross-country se déroule désormais sur des parcours avec de nombreuses difficultés techniques. Les sentiers naturels, utilisés au début, ne répondent plus aux attentes du haut-niveau. « A travers le concept de « Stade VTT », la FFC accompagne l’évolution de la discipline dans une logique de soutien au haut-niveau tout en permettant aux pratiquants réguliers de trouver de nouveaux sites en phase avec leurs attentes » explique Eric Jacoté, Vice-président de la FFC.

Quelles exigences ?

Avant de labeliser un stade VTT, la FFC analyse la pratique fédérale locale (club, école de cyclisme), la présence de moniteurs diplômés, la politique touristique en lien avec le VTT, la gestion et l’animation du site, son entretien, et surtout la réflexion sur la vie du site avec les acteurs concernés (collectivités, club, fédération, établissements, etc…). « Le parcours de cross-country doit répondre à des aménagements spécifiques : sentiers naturels et techniques, différents niveaux de difficultés,… » complète Loic Bresset, Président du VTT du Lié. 

Des projets en perspective. 

La commune de Plœuc-L’Hermitage a d’ores et déjà candidaté pour recevoir une coupe du monde. « L’Agglomération travaille à une stratégie de développement des sports natures et réfléchis à la création d’un centre d’accueil permanent pour les équipes à l’entraînement sur le site de la Côte des Halles » précise Ronan Kerdraon, 1er Vice-président ».  

En attendant, du 11 au 18 août, y seront organisés le Trophée de France des Jeunes Vététistes et la Finale de la Coupe de France, rassemblement inédit de toutes les générations du VTT.

Zone du Lié : une première nationale

Jeudi midi a eu lieu la pose symbolique de la première pierre du nouvel atelier relais de la Zone du Lié par Marie-Claire Diouron, Présidente de Saint-Brieuc Armor Agglomération Ronan Kerdraon son Vice-président à l’économie et le Maire, Thibaut Guignard.

Quatre cellules disponibles.

Cet atelier relais, décidé du temps de Centre-Armor Puissance 4, pourra accueillir jusqu’à quatre artisans ou commerçants, à partir de début 2020. Les cellules sont proposées à la location à un tarif adapté à des entrepreneurs qui lancent leur activité. « L’enjeu de ce projet est de permettre le maintien et la création d’activités économiques sur le sud du territoire de l’agglomération. Il s’inscrit dans le cadre stratégique de développement économique de notre intercommunalité qui recherche un équilibre entre les différents secteurs » a déclaré Marie-Claire Diouron.

Un bâtiment écologiquement exemplaire.

« Si nous tenons les délais, ce bâtiment sera le premier bâtiment artisanal et commercial à être labellisé « E+C-» en France » selon Thibaut Guignard. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive (E+) et à faible empreinte carbone (C-) tout au long de son cycle de vie. Ce label préfigure la réglementation thermique 2020. « Je me réjouie que cette première nationale ait lieu à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à Plœuc-l’Hermitage particulièrement. Cela montre que nous innovons aussi dans le monde rural » a commenté le Maire.

60% de subventions. Pour Ronan Kerdraon « la construction d’équipements économiques dans les différents territoires de notre agglomération est une question d’équité territoriale pour créer des emplois et de la richesse ». L’enveloppe financière du projet approche les 531 000 € HT financés à 60 % par l’Etat et le Département via, respectivement, le Contrat de Ruralité (119 000 €) et le Contrat Départemental de Territoire (200 000 €). Saint‐Brieuc Armor Agglomération a bénéficié d’un soutien financier conséquent grâce à l’approche innovante du projet.

Agglomération : qualité et proximité du service public

Situé rue de l’Eglise à Plœuc-l’Hermitage, le pôle de proximité de Saint-Brieuc Armor Agglomération renforce ses missions et ses équipes en vue de garantir la qualité d’un service public de proximité.

Depuis le transfert de la compétence eau et assainissement à Saint Brieuc Armor Agglomération, l’antenne locale du service est implantée au pôle de proximité pour les communes de Plœuc-l’Hermitage et de Saint-Carreuc.

Trois techniciens dédiés au territoire, Thierry HAVET, Simon TARDIVEL, Laurent CLAVIER, et un agent administratif, Clotilde MAUGIS qui travaillaient jusqu’à présent dans les deux communes, rejoignent le pôle de proximité. Ils poursuivent ainsi leur mission en matière d’eau et d’assainissement auprès de la population.

Chargée de l’accueil au pôle de proximité, Clotilde MAUGIS oriente les usagers du service public vers les services de l’Agglomération compétente en matière d’eau et d’assainissement, d’habitat, d’emploi, et de mobilité. Clotilde MAUGIS oriente également les usagers vers les services enfance, jeunesse et culture du Syndicat de Lorge. Ce nouvel accueil de proximité qui couvre un large éventail de domaines, redonne vie au bâtiment de l’ancienne Communauté de Communes Centre Armor Puissance 4. 

L’Agglomération propose aussi différentes permanences à la population, notamment pour les demandeurs d’emploi, l’amélioration de l’habitat, l’action sociale (services du Centre Intercommunal d’Action Sociale) ou encore pour les installations d’assainissement non collectif.

Le 17 avril prochain, des ateliers d’initiation à l’informatique pour les demandeurs d’emploi seront organisés (inscription au 02 96 77 33 00). Pour toutes questions : pôle de proximité de Saint-Brieuc Armor Agglomération au 02 96 42 17 70, 11A rue de l’Eglise, 22150 Plœuc-L’Hermitage.

Cérémonie des vœux : « Renforcer nos deux centres. »

Hermilorgeois et Plœucois à la cérémonie des voeux

Plus de 400 personnes étaient présentes dimanche 20 janvier à la cérémonie des vœux à l’invitation de Thibaut Guignard, Maire de Plœuc-L’Hermitage, et de toute l’équipe du Conseil municipal.

Les réussites de l’année 2018

Françoise Le Fur, maire-délégué, a dressé un bilan de l’année 2018 et de ses nombreuses réalisations, comme la réception des travaux de la rue de la Gare, l’extension du cimetière de Plœuc-sur-Lié, ou les travaux dans les stations d’eau potable.

Le volet culturel de l’action municipale a particulièrement été souligné. En effet, le Maire-délégué a mis en avant la richesse et la consistance de la programmation culturelle de la commune, ainsi que la rénovation de la bibliothèque de l’Hermitage Lorge. Elle a également souligné le succès du premier salon du Livre, opportunité d’affirmer l’ambition culturelle de la commune.

2019 : l’aboutissement des projets initiés en 2018

Thibaut Guignard a rappelé quelques-uns des projets initiés et portés par Plœuc-L’Hermitage qui aboutiront en 2019 : le jardin ludique et sensoriel, la maison des associations et des initiatives locales, la requalification du quartier des écoles à Plœuc-sur-Lié, la nouvelle école des Lutins à L’Hermitage-Lorge…

Le Maire a notamment évoqué la Maison des Associations et des Initiatives Locales, située derrière la Mairie, qui accueillera un cabinet de consultation pour les permanences du Conseil départemental et le Centre de Gestion, des bureaux et salles mutualisés pour les associations et une salle d’activités douces telles que le yoga. Cette Maison est vouée à constituer un nouveau poumon d’activité en centre-bourg. Le chantier est terminé et le Maire espère une inauguration officielle en mars. Laurence Allo, Conseillère municipale déléguée, porte ce dossier.

Agglomération : l’optimisme du Maire.

Thibaut Guignard a partagé son optimisme s’agissant de la capacité des 32 communes à construire la nouvelle intercommunalité. La diversité du territoire, littoral, rural et urbain devrait être, à ce titre, envisagée comme un atout.

2019 verra le lancement de l’atelier relais sur la zone du Lié, porté par Saint-Brieuc Armor Agglomération, ainsi que le transfert de la compétence eau assainissement avec une antenne de proximité au pôle de proximité de l’Agglomération, rue de l’Église. Les compétences et le fonctionnement du CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale) ont également été présentés par le Président Joseph Le Vée.

Conseil municipal des Jeunes : des idées et des actions

Acteur de premier plan dans la vie locale de Plœuc-L’Hermitage, le Conseil Municipal des Jeunes a présenté ses actions et le fruit de ses réflexions lors de cette cérémonie des vœux. En 2019, Le CMJ mettra en œuvre un projet d’ampleur, à savoir l’installation de deux « city-stades », l’un au Paly et l’autre au pont Goury. Les jeunes ont assuré l’animation tout au long de cette cérémonie rythmée et riche en interventions.

La construction d’une école neuve à l’Hermitage répond à l’une des grandes ambitions de 2019, c’est-à-dire redynamiser le Paly, véritable centralité de l’Hermitage Lorge. Linda Déjoué, conseillère municipale déléguée co-construit le projet avec Anne-Marie Charpentier, maire adjointe, l’équipe éducative, les parents d’élèves. En plus de l’école publique neuve de trois classes, un restaurant scolaire mutualisé avec l’école Saint-Joseph sera construit. Le permis a été déposé au début de l’année. L’ouverture du chantier est prévue pour septembre.

Horizon 2025

Thibaut Guignard a annoncé pour 2019 le début d’une réflexion collective visant à renforcer les deux centralités de la commune nouvelle et notamment le centre bourg de Plœuc-sur-Lié : « Nous engageons beaucoup de projets pour densifier et dynamiser le centre bourg : habitat, maison des associations, rénovations de commerces, aménagement de l’espace public… Je souhaite que nous consacrions l’année 2019 à rédiger une véritable stratégie pour le centre-bourg à l’horizon 2025. Dans un esprit de co-construction, la population sera évidemment associée à ce travail de réflexion et de prospective ».

 

Voie ferrée Saint-Brieuc / Loudéac : une mobilisation le 8 décembre pour son entretien

Fermée à la circulation depuis février 2017, la voie de chemin de fer Saint-Brieuc / Loudéac n’est plus entretenue par SNCF Réseau en l’absence de trafic commercial.

Une première mobilisation à Ploeuc-L’Hermitage

Le Conseil départemental, Saint-Brieuc Armor Agglomération et Loudéac Communauté Centre Bretagne ont initié une étude portant sur le devenir de la ligne et son éventuelle exploitation. Deux hypothèses sont étudiées à ce jour  : le retour des trains touristiques et la réalisation d’une voie verte.

Le dimanche 28 octobre, les élus Thibaut Guignard et Romain Boutron aux côtés de l’Association des Chemins de Fer du Centre-Bretagne, ont organisé un rassemblement d’une centaine de personnes au passage à niveau du Paly, en L’Hermitage-Lorge. Les élus ont notamment évoqué le caractère urgent d’entretenir la voie ferrée, entretien dont le coût et la complexité augmentent à mesure que la nature reprend ses droits.

Les élus costarmoricains se mobilisent

Quelques jours après cette première mobilisation, le vendredi 9 novembre, vingt élus des Côtes-d’Armor ont demandé à la SNCF de bien vouloir procéder à l’entretien à titre conservatoire de la ligne en vue de sauvegarder la possibilité d’une exploitation future de ce patrimoine commun. Une exploitation touristique dans un premier temps, qui n’exige pas le même niveau de maintenance que celui requis par une exploitation commerciale, répondrait à cette demande.

Les élus ont rappelé que, depuis 2006, « la voie de chemin de fer n’accueille plus de transport de voyageurs. Pendant douze ans, elle a été entretenue par la SNCF et a permis le transport de fret à la demande d’entreprises jusqu’en 2012, mais aussi la circulation de trains touristiques, notamment ceux de l’association des Chemins de fer du Centre Bretagne. »

Montrant leur attachement à cette voie ferrée et leur souhait de lui assurer un avenir, les élus engagés pour la sauvegarde de ce patrimoine invitent les costarmoricains samedi 8 décembre pour l’entretien symbolique du premier kilomètre. L’Association des Chemins de Fer du Centre-Bretagne se joindra à ce rassemblement.

Pourquoi cette mobilisation en faveur du territoire pour l’entretien de la voie ferrée en Centre-Bretagne ?

  • La circulation des trains touristiques contribuerait au développement économique du Centre-Bretagne par le soutien à la filière du tourisme local.
  • C’est également un enjeu de mobilité territoriale et de service public pour les Costarmoricains, en conservant le potentiel d’une ligne pour le transport de voyageurs et de marchandises.
  • Le défaut d’entretien de la ligne serait préjudiciable aux intérêts de la collectivité et du territoire qui ont investi hier pour la création et le fonctionnement de cet équipement aujourd’hui délaissé par SNCF Réseau.
  • Le fer participe à l’aménagement du territoire et sera un axe fort de la transition écologique dont on parle tant …

Le rendez-vous est fixé le samedi 8 décembre à 20h00 dans le centre de Ploufragan près du cimetière pour l’entretien symbolique du 1er kilomètre.